La hijama ?

Pratique ancestrale, la thérapie par ventouses ( Hijama ) revient en force ces dernières années. Face au non-soulagement qu’apporte dans certains cas la médecine moderne, de plus en plus de personnes sont « re »tournés vers cette méthode ancienne. Jusqu’au début du siècle dernier, les occidentaux y avaient recours et pas seulement les asiatiques et les arabes. C’est à l’arrivée des antibiotiques qu’elle fut reléguée au second plan.

La cupping thérapie est très souvent pratiquée chez les musulmans, elle porte le nom de Hijama qui vient  du mot « hijm » :qui veut dire « absorber, extraire ». La Hijama est une pratique thérapeutique ancestrale utilisée dans l’Egypte antique. Le Prophète Mohammed (Salut et Paix sur lui) a confirmé et encouragé cette pratique et de nombreux hadiths ventent ses mérites.

En médecine traditionnelle chinoise, les ventouses sont appliquées à des endroits précis correspondant à des points d’acupuncture choisis en fonction du trouble à soigner, ou bien les ventouses sont mobilisées sur des zones situées le long des méridiens énergétiques. Et oui, pour la médecine chinoise, la maladie ou la douleur est un signe de blocage : cela signifie que l’énergie fondamentale ne circule plus ou mal. La ventouse chinoise rétablit la circulation du sang et, par conséquent, l’énergie.

Cupping thérapie,Hijama,Ventouses : comment ça marche ?

On distingue deux techniques : les ventouses à chaud, avec une flamme ou à froid. Pour les premières, le vide à l’intérieur est fait à l’aide d’une flamme puis la ventouse est posée sur un endroit précis du corps en relation avec la pathologie à soigner.

Ventouses humides ou Hijama 

Appelée aussi incisiothérapie ou cupping therapy, la hijama humide  est une méthode thérapeutique qui consiste à réaliser des micro-griffures épidermiques superficielles à des points bien précis du corps humain.

 hijama humide

Des ventouses sont ensuite appliquées sur les zones afin d’aspirer le sang. On utilise bien entendu un kit de ventouses et son pistolet d’aspiration à usage personnel. C’est une technique indolore et extrêmement efficace contre divers maux.

 

Ventouses sèches 

C’est l’usage le plus courant en Médecine Traditionnelle Chinoise. Elle est le plus souvent utilisée pour améliorer la circulation du sang, de libérer les tensions, de tonifier et faire correctement circuler notre énergie.

 hijama

Si l’on compare la circulation, les méridiens, sont des autoroutes dont les « bouchons » représentent les blocages du corps. On pose les ventouses sur les points « bouchons » pour décongestionner. Une migraine, c’est une congestion, tout comme une arthrose, un lumbago .Elle peut également être associée à des ventouses avec saignée. Elle convient particulièrement aux personnes diabétiques et aux enfants. Cette thérapie par ventouses pourra être: Mobile ou non mobile.

Variantes : Ventouses mobiles ou  le Moving-Cupping

Très efficace sur l’aspect peau d’orange de la cellulite >> Une circulation sanguine qui fonctionne mal engendre forcément une rétention d’eau et de graisse.  La pose de ventouses dynamisent la circulation (la peau rougit), libèrent les toxines, combattent la cellulite et son aspect « peau d’orange ».Cette méthode est relaxante et tonifiante. Le consultant reçoit les bénéfices de l’acupression (en suivant certains trajets de méridiens) et de massage en même temps.

Ventouses avec de l’eau ou Water cupping : est particulièrement bénéfique pour les personnes souffrant d’asthme, ainsi que le vent froid ou le vent humide conditions rhumatismales, des enflures et des douleurs localisées. Cette méthode est est intéressante dans le traitement des affections asthmatiques chez les enfants.

naturo ventouses verre poire

Ventouses sèches avec des plantes (phytothérapie et /ou aromathérapie): En fonction des plantes utilisées soit en infusions (phytothérapie) ou en diffusion (aromathérapie) les bénéfices de la thérapie par ventouses sont optimisés et chaque plante étant choisie pour sa particularité thérapeutique en  fonction de la pathologie du patient.

Ventouses : pour quelles pathologies ?

Déjà préventive, car effectivement les ventouses aident à de détoxifier l’organisme, comme une porte de sortie artificielle. On préférera dans ce cas le printemps pour faire sa thérapie par ventouses.

En curatif, si l’on connaît les ventouses essentiellement dans les maladies respiratoires (nos « mémés » posaient les ventouses dans les cas de bronchites), elles ont d’autres indications majeures, grâce à leurs actions antalgiques sur les douleurs, énergétiques en médecine chinoise, mécaniques et circulatoires par phénomène décongestif d’un organe.

ventouse genou

  • Dans toutes les pathologies douloureuses, selon l’endroit où la ventouse est posée, le mécanisme qui est déclenché est différent.
  • Dans la pathologie articulaire, rhumatismale, une lombo sciatique, une gonarthrose, une périarthrite de l’épaule, une entorse, une tendinite, les ventouses ont une fabuleuse indication.
  • Mais aussi dans les pathologies viscérales fonctionnelles,digestives, gynécologiques (douleurs règles, ménopause).
  • Les migraines.
  • Les pathologies ORL.
  • Et même en dermatologie : psoriasis, acnés, eczémas, allergies…

 

Vertus scientifiques de la cupping thérapie

Action épurative : Elle permet de « nettoyer » le sang des différents éléments dont l’accumulation est toxique, comme les cellules mortes ou abîmées (globules rouges, mais aussi plaquettes et globules blancs) Elle permet d’éliminer les substances présentes en excès (créatinine, sucre, cholestérol, acide urique), les résidus médicamenteux, etc…

Action régulatrice : Elle restaure la carence en fer (en freinant la fuite de fer et en stimulant son absorption digestive après la séance),elle augmente le taux d’hémoglobine (souvent bas en cas d’anémie), elle restaure et normalise le taux de plaquettes, elle fait baisser le taux de glycémie, de créatinine, d’acide urique et de cholestérol.

Action stimulatrice du système immunitaire  : Elle augmente le taux de globules blanc, elle stimule également la circulation veino-lymphatique, elle régule l’activité du thymus.

Action hormonale : Elle permet de réguler les hormones en stimulant les glandes endocrines :

  • Hypothalamus
  • Hypophyse
  • Surrénale
  • Thyroïde
  • Ovaire ou testicule
  • Parathyroïde
  • Pancréas
  • Thymus

HIJAMA

Action neurologique et neuro-végétative : Elle peut être un excellent complément dans le traitement des maladies neurologiques(épilepsie, paralysie, tremblements, céphalées, …), elle aide également à la réhabilitation des victimes d’AVC (de par l’élévation du monoxyde d’azote – neuromédiateur – qu’elle génère), en stimulant les nerfs adhérents depuis la peau, elle stimule les chaînes ganglionnaires et permet une stimulation et une régulation de l’activité des organes visés.

Un effet analgésique : du fait qu’elle permet la sécrétion d’endorphine de façon significative, constaté  chez beaucoup de patients après la cupping thérapie.

Un effet anxiolytique : il s’est avéré que suite à la saignée, lorsqu’elle est pratiquée sur certains points du corps, le patient s’endort profondément pendant l’opération ou après. A son réveil, il ressent un bien-être et devient dynamique.

Un effet d’équilibre : La thérapie par ventouses agit sur l’équilibre sympathique et parasympathique. Par ailleurs le corps retrouve son équilibre hormonal, ce qui explique le retour à une tension normale en cas d’hyper ou hypotension artérielle.

Une réactivation des médiateurs de neurones, comme la Dopamine. L’insuffisance de la dopamine peut provoquer des symptômes de la maladie de Parkinson.

Utiles pour qui ? Pour tous, hommes, femmes, et mêmes enfants peuvent bénéficier de la thérapie par ventouses. Comme chaque personne est unique selon l’âge, les antécédents de santé, l’état de la personne (grossesse, âge avancée…) sera décidé de la pratique adéquat pour la personne : ventouses flash, humides, sèches, en massage ou pas !

 

Cupping thérapie – De combien de séances a-t-on besoin ?

 

Tout dépend de la pathologie que vous avez. Quand celle-ci est ancienne il faut parfois plus de temps pour un résultat optimum. De manière générale la première séance soulage grandement les douleurs. Si vos douleurs ne reviennent pas vous n’aurez pas forcément besoin de reprendre un rendez-vous immédiatement. Pour les cas d’infertilité, plusieurs séances seront nécessaires à une date précise de votre cycle entre la fin des règles et l’ovulation. Pour les pathologies hormonales (Thyroïde par exemple) il faudra plusieurs séances espacées de 4 semaines minimum.

Des résultats rapides : Le kinésithérapeute Henry Daniel (1), auteur de plusieurs livres sur le sujet, explique sur son site que « le résultat dans certains cas sera exceptionnel par sa rapidité et son intensité d’action, une seule application pourra parfois résoudre un problème qui dure depuis des années. »

Par expérience personnelle, je suis toujours étonnée par la rapidité avec laquelle la pose de ventouses soulage de douleurs même parfois très anciennes, relance la fonction des ovaires et /ou de la thyroide.

Aïe ça fait mal  ? Aucunes inquiétudes la thérapie par ventouses (Hijama) se pratique sans douleur. Il peut y avoir un certain inconfort à la pose de la ventouse du à l’aspiration de la peau mais les micro incisions pratiquées sont vraiment indolores !

Hijama, quelles contre-indications ?

  • La femme enceinte 1er et dernier trimestre de grossesse,
  • la personne très âgée (au dessus de 65 ans à voir selon les cas),
  • une personne en grand état de faiblesse,
  • qui vient de subir une chirurgie,
  • gréffé des reins,
  • la personne cardiaque ou porteuse d’un appareil cardiaque,
  • l’enfant en dessous de 3 ans

 

endometriose cupping

 

En général pour ces personnes ci-dessus on pratique la thérapie par ventouse sèche mais c’est le thérapeute qui déterminera de la méthode à suivre et si la personne est « candidate » ou non à une séance.

juin 16, 2017

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *