Comment soigner les hémorroïdes naturellement?

 

Les hémorroïdes sont des formations veineuses qui se situent autour et à l’intérieur de l’anus et du rectum qui n’occasionnent pas de douleurs en temps normal. C’est lorsque apparait une dilatation anormale de ces veines que cela devient un souci, on parle alors de crise hémorroïdaire et cela devient gênant et douloureux. Nos grands-mères avaient des remèdes et des solutions naturelles pour pallier à ces inconvénients, nous vous proposons quelques uns de leurs conseils.

 

Pour calmer les douleurs

La plus classique des méthodes est d’appliquer de l’eau froide nous savons qu’elle calme de suite la douleur et calme les irritations. L’idéal est donc de faire régulièrement des bains de siège, c’est la méthode à privilégier. Il suffit de poser les fesses dans une bassine d’eau froide. (On parle de bassine car les pieds ne doivent pas toucher l’eau), si vous pouvez replier un peu les genoux ce ne sera que mieux. Il faudrait en faire au moins deux fois par jour, déjà un après la sortie des toilettes est conseillé. Pour plus de soulagement vous pouvez ajouter à l’eau un peu de bicarbonate.

Vous pouvez également préparer un bain de siège aux fleurs de camomille c’est également très efficace. Pour ce faire, mettez une poignée de fleurs de camomille dans 3 litres d’eau bouillante, laissez infuser 10 minutes puis filtrez la préparation et rajoutez-la à l’eau de votre bain de siège. Faites un bain de 15 minutes, faites-en un chaque jour jusqu’à amélioration.

 

Des anti-inflammatoires naturels

Savez-vous que le cerfeuil a des vertus anti-inflammatoires ? Voici comment préparer un cataplasme naturel :
Dans une casserole, faites chauffer 1 litre d’eau, dès qu’elle arrive à ébullition, ajoutez-y 60 g de cerfeuil, laissez bouillir durant 5 minutes.
Retirez du feu et laissez infuser une dizaine de minutes. Filtrez la préparation.
Imbibez des compresses ou du coton et appliquez sur les hémorroïdes, renouvelez les applications plusieurs fois par jour.

Pour les problèmes de circulation sanguine

– Le citron a nombreuses vertus que nous connaissons bien. Parmi elles il renforce la paroi des vaisseaux sanguins et joue un rôle actif sur la circulation sanguine. En cas de crise hémorroïdaire, en plus des traitements locaux, il est bon de boire un jus de citron chaque jour jusqu’à guérison complète.

– Un autre remède consiste à utiliser des feuilles de vigne rouge en effet cette plante renforce les veines, elle est donc une alliée précieuse pour lutter contre les hémorroïdes.
Pour préparer une infusion, Dans une casserole, faites chauffer 150 ml d’eau, retirez du feu et ajoutez 1 cuiller à café de feuilles de vigne rouge sèches, Laissez infuser durant 10 minutes, filtrez la préparation et buvez de cette infusion plusieurs fois par jour (1 à 3 fois).
De la même manière que le café contient de la caféine, le thé contient lui des tanins. Ces derniers sont connus pour calmer, désinfecter et cicatriser. Autant dire que ce sont les vertus idéales pour stopper les irritations et les douleurs. La méthode est des plus simples, il suffit de poser un sachet de thé chaud sur les zones douloureuses.

Pour que les hémorroïdes redeviennent normales

Nos grands-mères utilisaient le plus fréquemment l’hamamélis pour calmer douleurs, irritations et que la situation revienne vite à la normale. Elles utilisaient les feuilles en décoction puis elles appliquaient le liquide avec du coton ou des compresses sur les zones douloureuses qu’elles laissaient de 10 à 20 minutes. Elles renouvelaient ce traitement plusieurs fois par jour. Aujourd’hui on peut trouver de l’hamamélis en pommade ou en suppositoires ce qui est plus pratique.

 

Conseils préventifs

On dit qu’il vaut mieux prévenir que guérir, voici donc quelques conseils donnés par nos grands-mères mais toujours d’actualité.

  • Evitez de prendre de l’aspirine, il favorise les saignements.
  • Il faut avant tout et ce pas seulement pour le cas présent, manger équilibré.
  • Pour les sportifs, il est recommandé de faire du sport de façon régulière ou de faire de la marche pour ceux qui ne sont pas adeptes.
  • Manger des aliments qui contiennent des fibres et ceux qui aident à avoir une bonne flore intestinale.
  • Il faut éviter ou tout du moins limiter la consommation de cuisine trop relevée et épicée.
  • Il faut également boire beaucoup d’eau (minérale).
  • Mais si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à consulter, votre médecin traitant vous connait bien, il est le plus apte à vous examiner et à vous prescrire le traitement le plus adapté à ce cas bien précis.
juillet 29, 2017

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *